sphere media background sample

Est-ce qu’un t-shirt peut vraiment être recyclable ?

T-shirt recyclable : mythe ou réalité ? Plongez dans les coulisses du recyclage textile et découvrez si votre t-shirt peut réellement être transformé.

Responsable de 20 % des eaux usées industrielles et de 10 % des émissions mondiales de carbone (source), l’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde. 

Et outre le fait que la production de vêtements génère de grandes quantités de déchets et de pollution… la plupart de ces produits finissent, en plus, par être incinérés ou mis en décharge.
Le recyclage est alors souvent présenté comme une solution pour réduire l’impact environnemental de l’industrie textile. Mais qu’en est-il réellement ? Est-il possible de recycler du textile ? Pour quel bénéfice environnemental ? Exploration du sujet.

Recyclage textile : la théorie… et la pratique

Le sujet est complexe. En théorie, oui, il est possible de recycler des vêtements. Mais en pratique, c'est bien plus difficile.
Parmi les principales difficultés liées au recyclage des vêtements, on retrouve :
- la diversité des matériaux utilisés. Les vêtements sont fréquemment fabriqués à partir de plusieurs matériaux différents (des fibres naturelles telles que le coton, la laine, le lin… comme des fibres synthétiques telles que le polyester, le nylon, l’élasthanne, etc.), ce qui complique leur tri et leur recyclage.
La composition d'un vêtement peut varier considérablement. Un simple t-shirt peut être composé de coton, de polyester et d'élasthanne. Et si on s’attaque au sujet des vestes, on ajoutera les fermetures en métal par exemple.
Cette composition est problématique : elle rend le tri des vêtements plus difficile (il est nécessaire de trier les vêtements par type de matériau afin de les recycler correctement) et certains des matériaux utilisés ne sont pas recyclables. Et comme si ça ne suffisait pas, le recyclage de certains matériaux (comme le polyester) peut être polluant… et générer des émissions de gaz à effet de serre.

- la présence de substances nocives. Certains vêtements peuvent contenir des substances nocives pour l'environnement comme des colorants et des produits chimiques (agents imperméabilisants, anti-taches…).

Le recyclage textile, entre technologie et réglementations

Plusieurs types de technologies existent pour gérer le recyclage des textiles. On peut ainsi citer :
La dépolymérisation : cette technique permet de séparer les fibres textiles en leurs composants chimiques, qui peuvent ensuite être utilisés pour fabriquer de nouveaux textiles.
Le recyclage mécanique : cette technique consiste à broyer les textiles en fibres courtes, qui peuvent ensuite être filées pour créer de nouveaux fils.
Le recyclage chimique : cette technique utilise des produits chimiques pour décomposer les textiles en leurs composants moléculaires, qui peuvent ensuite être utilisés pour fabriquer de nouveaux textiles.

Le recyclage de coton post-consommation

Le recyclage de coton post-consumer, c'est le processus de transformation de vêtements et d'autres articles en coton usagés en de nouveaux produits. Ce type de recyclage permet de réduire la quantité de déchets textiles envoyés dans les décharges et les incinérateurs, et de préserver les ressources naturelles en limitant la production de coton vierge.

Le processus de recyclage de coton post-consumer se déroule en plusieurs étapes :
Collecte : Les vêtements et articles en coton usagés sont collectés auprès des particuliers, des entreprises et des associations caritatives.
Tri : Les textiles collectés sont triés par type de matériau, de couleur et de qualité.
Défibrage : Les textiles triés sont ensuite déchiquetés en fibres individuelles.
Nettoyage : Les fibres sont nettoyées pour éliminer les impuretés, les colorants et les produits chimiques.
Cardage : Les fibres propres sont cardées, c'est-à-dire alignées et parallélisées pour créer un fil.
Filature : Le fil cardé est ensuite filé pour créer un nouveau fil de coton recyclé.
Fabrication : Le fil de coton recyclé peut être utilisé pour fabriquer de nouveaux vêtements, des accessoires, des articles ménagers et d'autres produits textiles.

Est-ce qu’un t-shirt peut vraiment être recyclable ?

Les chiffres clés du recyclage textile

Plus de 715 000 tonnes de TLC (textiles d’habillement et linges de maison et chaussures)  sont mis sur le marché en France, soit 2,76 milliards de pièces, ce qui représente plus de 10 kg par an et par habitant, dont seulement 3,4 kg sont collectés.


Si la réutilisation semble déjà dominer le recyclage dans le domaine du textile usagé (source : Refashion qui indique que 60 % de produits textiles.
Le reste est revalorisé autrement : recyclé en isolants pour le bâtiment, découpés en chiffons d'essuyage ou encore transformés en nouvelles fibres textiles. 9 % sont transformés en énergie et seule une infime part (0,5 %) est incinérée sans valorisation), il est nécessaire de rappeler que tous les matériaux ne sont pas recyclables à l'infini. En effet, le processus de recyclage peut altérer les propriétés des matériaux, les rendant moins performants ou moins durables après plusieurs cycles.

Réutiliser plutôt que recycler ?

C'est pourquoi la hiérarchisation des modes de traitement des déchets (prônée par le code de l'environnement français notamment) est essentielle. La réutilisation, qui permet de donner une seconde vie aux produits sans les transformer, est ainsi privilégiée lorsqu'elle est possible. Le recyclage intervient ensuite, pour les matériaux qui ne peuvent plus être réutilisés tels quels, permettant de les transformer en de nouveaux produits.

Alors, est-ce qu’un t-shirt peut vraiment être recyclable ?

Oui… et non. On l’a vu, en théorie, un t-shirt 100 % coton devrait pouvoir être recyclable. En pratique, encore faut-il qu’il puisse être collecté puis envoyé vers la bonne filière de recyclage. L’idéal est donc de le faire durer le plus longtemps possible et de le réparer si besoin. Le recyclage, ce sera vraiment si votre t-shirt est arrivé tout au bout d’une longue et belle vie. Et à ce moment-là, tâchez de vous assurer de laisser dans un bac correspondant à la bonne filière de recyclage, histoire de lui donner une chance de devenir le nouveau t-shirt préféré d’un•e autre…

Les points à retenir

- L'industrie textile est l'une des plus polluantes au monde. Elle est responsable de 20 % des eaux usées industrielles et de 10 % des émissions mondiales de carbone.

- Le recyclage des textiles est possible, mais il est complexe. Il existe différentes technologies de recyclage, mais toutes ne sont pas adaptées à tous les types de matériaux.

- La réutilisation est préférable au recyclage. En effet, la réutilisation permet de donner une seconde vie aux produits sans les transformer, ce qui a un impact environnemental moindre.

Envie d'en savoir plus ?

photo de bobines industrielles de fil

Pourquoi faut-il tant d’eau pour fabriquer un vêtement ?

La fabrication d’un simple t-shirt nécessite 2 700 litres d’eau, soit l’équivalent de… 70 douches. Comment arrive-t-on concrètement à de tels volumes 

Illustration d'une machine à coudre

Un vêtement fait-il vraiment le tour du monde avant d'être acheté ?

Combien de kilomètres a parcouru le chouette t-shirt que vous venez de vous offrir : 100 ? 1 000 ? 10 000 km ? Focus sur le parcours de nos vêtements

Illustration d'une forêt

Fabriquer en bois, ça encourage la déforestation ?

Matière naturelle prisée pour ses qualités, le bois est aujourd’hui également reconnu pour toute la dimension responsable qui l’accompagne (malgré, parfois, quelques a priori qui ont encore la peau dure).

Déréglement climatique : sortir du tunnel carbone

Dérèglement climatique : sortir du tunnel carbone

Le carbone est devenu le symbole de la lutte pour l'environnement. Pourtant, face à de défi, bien d'autres, souvent moins exposés...

Photo femme pratiquant yoga

Après la durabilité, place à l’économie régénérative ?

Développement durable, durabilité forte, régénération… Des sujets qui continuent de prendre de l’importance. Et avec les années, les notions évoluent.