l'AUTONOMIE RHP (responsabilité humaine en production) DE nos PARTENAIRES

Pourquoi Decathlon s’est-il engagé dans le projet Engagement and Wellbeing Survey ?

Avec le programme Autonomie RHP créé en 2019, Decathlon vise à rendre 90 % des sites partenaires autonomes dans la gestion des risques et dans leurs audits humains dès 2025

le programme Autonomie RHP : un programme ambitieux

Ce programme a pour objectifs :
■ d’orienter nos fournisseurs vers une performance humaine durable et en constante amélioration grâce à des outils d’autoévaluation ;
■ de favoriser l’agilité et l’efficacité de nos partenaires grâce à des prises de décision autonomes au niveau local.
Afin d’obtenir leur certificat d’autonomie, les partenaires de Decathlon doivent remplir plusieurs critères démontrant que les risques humains sont bel et bien gérés de façon autonome grâce à des systèmes fiables et un partage de l’information transparent. Ces critères sont :
■ être noté B au minimum sur l’échelle de la grille d’évaluation RHP de Decathlon ;
■ faire preuve d’une performance élevée et en amélioration constante sur les indicateurs humains ;
■ être accompagné par un auditeur interne dont la formation a été approuvée par Decathlon ;
■ réaliser au minimum une autoévaluation par an sur la grille d’audit Decathlon et partager les résultats ;
■ organiser chaque année un sondage sur l’engagement et le bien-être intitulé Engagement and Wellbeing Survey afin d’évaluer le niveau de bien-être des salarié·es tout en garantissant leur confidentialité.

En 2021, 36 sites partenaires ont participé au programme Autonomie RHP. À noter, quatre sites de fournisseurs ont déjà atteint plus de 80 % des exigences techniques et s'apprêtent à acquérir leur certificat d’autonomie dès le début de l’année 2022.
Les fournisseurs autonomes devront par la suite renouveler leur certificat à une fréquence deux fois moins élevée que leur fréquence d’audit initiale (ex : fréquence initiale : deux ans ; fréquence post-certification : 4 ans).

Decathlon et le projet Engagement and Wellbeing Survey

L'INTERVIEW DE LILIAN MEYER

Leader du programme autonomie RHP des partenaires

Pourquoi Decathlon s'est-il engagé dans le projet Engagement and Wellbeing Survey ?

L’engagement des salarié·es est essentiel à l’amélioration continue des conditions de travail en production. Grâce à l’autoévaluation des fournisseurs sur leurs risques humains et à ce nouvel outil de sondage, nous avons désormais une vision à 360 degrés sur ce qu’il se passe au sein des différents sites, permettant ainsi de définir des axes de progression. Ce projet nous offre aussi l’opportunité unique d’identifier les enjeux humains auxquels nous devrons répondre dans le futur et qui viendront façonner nos processus au niveau United. En utilisant le sondage développé par Nike®, nous voulons unir nos forces avec d’autres grandes entreprises du secteur pour permettre aux salarié·es en production de s’exprimer plus librement et en confiance dans le respect de leur vie privée ; cela nous permet également d’éviter la démultiplication des outils et des demandes vis-à-vis de nos fournisseurs et de leurs salarié·es.

Comment fonctionne cet outil de sondage ?

Pour nous aider à déployer l’Engagement and Wellbeing Survey, nous avons fait appel à plusieurs prestataires externes dont les principaux sont Labor Solutions et KNO. Ces deux entreprises s’adaptent à la situation de chaque fournisseur afin de leur proposer un accompagnement individualisé (accès à Internet, disponibilité de smartphones, langues parlées par les salarié·es etc.) et garantissent confidentialité et accès simplifié pour les répondants. Six thématiques sont abordées dans le sondage : le développement des compétences, la communication, le stress au travail, la rémunération, la santé/sécurité, et les rapports sociaux. Une fois les résultats analysés et avec l’accompagnement de nos prestataires externes, nos partenaires mettent en place des plans d’action pour répondre aux besoins de leurs salarié·es et développent des routines d’engagement afin d’assurer un suivi régulier.

Quels résultats ont pu être observés avec les premiers pilotes ?

Plus de 15 000 salarié·es issu·es de dix sites de production ont déjà pu s’exprimer et les premiers résultats sont très encourageants. Chez notre fournisseur OMAX, par exemple, le taux hebdomadaire de participation des employé·es a atteint 76 %.

Treize actions correctives ont pu être mises en place suite au premier sondage et l’on a pu observer une diminution de 5 % du taux de renouvellement du personnel.

100 % des managers se disent satisfaits et souhaitent maintenir ce programme qui leur permet de mieux comprendre les attentes de leurs salarié·es
 Forts de ces premiers résultats, nous avons pour objectif de déployer l’Engagement and Wellbeing Survey dans 40 sites de production en 2022.

D'AUTRES TÉMOIGNAGES À RETROUVER PAR ICI