LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX

LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX

Concevoir un produit, c’est faire beaucoup de choix, en essayant de toujours faire les meilleurs. 
On vous en dit un peu plus sur nos choix techniques, sensoriels et esthétiques !

FAISABILITÉ DU PRODUIT : EST-CE QUE ÇA VA LE FAIRE ?

Nos équipes de conception concrétisent le futur produit. Il a déjà ses principales caractéristiques, grâce à la conception assistée par ordinateur (CAO). Et avec le dessin 2D / 3D et les premiers prototypes, on a aussi vérifié sa conformité au cahier des charges.

Dernière étape : évaluer sa faisabilité. Pour ça, on se pose plusieurs questions sur l’esthétique, les composants, les compétences techniques, le juste prix de production, les brevets, etc.

Une fois qu’on a tout checké soigneusement, deux options : on y va ou on y va pas !
Si la faisabilité est validée, c’est parti. On lance les premiers prototypes.
Si elle n’est pas validée, on repense le produit ou certains aspects du produit et sa conception pour poursuivre le projet.

En image : la CAO nous aide à concrétiser les premières esquisses du produit.  

LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX
LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX

CHOIX TECHNIQUES : COMPOSANTS DU PRODUIT

Si le produit est faisable, l’équipe conception commence les choix techniques. Parmi eux, les composants du produit, c’est-à-dire ses matières. Grâce à des équipes dédiées qui le développent au quotidien, on a notre propre catalogue de composants spécifiques et exclusifs. Ça nous permet de garantir toutes les étapes de leur fabrication.

Pour simplifier le travail de nos équipes de conception, tout est classé par avantage produit. Un avantage produit ça peut être : chaleur, coupe-vent, extensible, en fibres recyclées, etc. Pratique pour s’y retrouver plus simplement quand on a besoin d’un composant avec des caractéristiques spécifiques !

CHOIX SENSORIELS : SENS ET SENSATIONS

Il y a les choix techniques. Et les choix sensoriels. Dit comme ça, c’est un peu conceptuel, on vous explique :

Déterminer les choix sensoriels, c’est s’interroger sur les besoins des sportif·ve·s pour choisir les bons matériaux. Pour ça, on se pose des questions autour des 5 sens : la matière doit-elle être rugueuse, douce, lisse, brillante, mate, moelleuse, etc. ? Pour faire simple : quelle doit-être la sensation quand on utilise le produit ?

Avec un exemple, c’est plus sympa : un·e pratiquant·e de tennis ou de badminton a besoin d’une raquette avec un grip qui a la bonne texture pour une bonne prise en main. Si le grip est trop lisse, le ou la joueur·euse peut penser qu’il ne tiendra pas bien en main, sans même avoir testé la raquette sur le terrain. À l’inverse, s’il est trop rugueux, il ou elle aura l’impression qu’il ne sera pas agréable pour jouer. C’est une question de sens (là on parle du toucher) et de sensibilité.

LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX
LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX

ZOOM SUR L’OUTIL SENSORIEL DU SPORTSLAB

L’équipe process textile et le laboratoire de sciences sensorielles du SportsLab ont développé un outil sensoriel : Inside Out. Utilisé par tous les sports, il permet de rester synchronisé en utilisant le même vocabulaire, les mêmes protocoles d’évaluation et les mêmes échelles de notation quand on parle de nos composants. C’est aussi grâce à cet outil que sont menées les études sensorielles.

CHOIX ESTHÉTIQUES : COULEURS, FORMES ET GRAPHISMES

Une fois les aspects techniques validés, le designer passe à l’esthétique du produit et de la future collection, c’est-à-dire ce que le ou la  sportif·ve voit en premier ! Pour faire les bons choix, il est épaulé par une équipe experte. Ensemble, ils déterminent la bonne gamme de couleurs, les graphismes et interviennent pour le choix des composants ainsi que sur les tendances à suivre.

Le designer s’entoure aussi des sportif·ve·s pour valider ses choix. Il fait parfois appel à un panel d’utilisateur·rice·s et reste toujours à l’écoute de leurs préférences.

Le produit doit plaire aux sportif·ve·s et déclencher une émotion. Il doit aussi bien s’accorder au reste de la collection. L’idée c’est d’avoir une belle cohérence quand tout est en ligne ou en rayon. Et de mettre en avant les bénéfices du produit grâce à son esthétique. Il doit aussi être : sportif, responsable, complice et essentiel pour coller à nos valeurs !

LE JUSTE PRODUIT : UNE HISTOIRE DE JUSTES CHOIX

ZOOM SUR "COLORAMA", NOTRE CATALOGUE HAUT EN COULEUR

DECATHLON, ce n’est pas que du bleu. Eh oui, on a développé notre propre catalogue de couleurs. Pourquoi ? Pour plus d'homogénéité sur nos panoplies, peu importe le sport passion, et dans nos rayons. Mais aussi pour avoir la même couleur, un même rouge ou bleu par exemple, quel que soit le matériau : plastique, coton, polyester, peinture sur métal, etc.

Comment et où ça se passe ?
Sur chacun de nos sites de conception, des salles équipées de LED reproduisent la lumière du jour et celle de nos magasins pour comparer les couleurs dans les deux environnements. Leur rôle : nous permettre de vérifier que le ou la client·e percevra la bonne couleur et qu’il ou elle ne sera pas déçu·e une fois en extérieur avec le produit.

Le colorama DECATHLON, c’est 300 couleurs, pas plus ! Tout simplement pour que les articles de nos différents sports passion soient faciles à assortir et matchent entre eux !

Ps (on sait que vous êtes curieux·se) : il y a 12 rouges dans notre colorama. Et 37 bleus.

ET... C’EST VALIDÉ !
Une fois les bons choix arrêtés, l’ingénieur·e commande les matières dans les bonnes couleurs. Et la phase de prototypage industriel peut débuter. Avec ce premier prototype industriel, les équipes de conception valident définitivement leurs choix ou font de nouvelles modifications si le résultat n’est pas satisfaisant.

étape suivante