Dossier Sport & jeux vidéo / TEASING !

Parce qu'il n'y a pas que le sport, ses compétitions et ses podiums qui rassemblent Antoine Griezmann, Tony Parker ou Yannick Agnel...

Dossier Sport & jeux vidéo / TEASING !

Le point commun entre le champion du monde en bleu Antoine Griezmann, la star du basket française Tony Parker, le nageur doublement médaillé or Yannick Agnel et Julien Benneteau, vainqueur de la Coupe Davis avec la France en 2017 ?
Ils ont un autre dénominateur commun : l'eSport, discipline dans laquelle ils sont sponsors, financeurs ou même managers ou directeurs sportifs d'équipes de joueurs qui ont troqué crampons et baskets pour une souris ou une manette et les pelouses ou bassins pour un autre terrain compétitif, virtuel, celui-ci.

Ils ne sont pas les seuls à témoigner un vif intérêt à la pratique : les cinq premières équipes du classement de la ligue 1 de football, à commencer par le LOSC, champion de France en titre, suivi par le PSG, Monaco, Lyon ou Marseille, toutes, ont, de manière plus ou moins franche, lancé leurs structures dédiées, sponsorisent ou se sont associées à des équipes dans le domaine ces dernières années. Et on ne parle ici que de foot.

C'est désormais indéniable : le sport et son pendant électronique entretiennent des liens de plus en plus resserrés, faits de multiples convergences, mais encore tenus à distance par leurs différences. Plus pour longtemps ? Une certitude : l'eSport n'en fini pas de de faire parler.... Et son champ des possibles est gigantesque. Le 2 mai 2021, la Karmine Corp, jeune club français, qui fêtait à peine son année d'existence, a remporté les European Masters de « League of Legends ». L'équivalent de la Coupe d'Europe dans la discipline. Ce soir-là, 300 000 personnes se sont rassemblées sur la chaîne Twitch du diffuseur de la compétition. Un record d'audience pour l'eSport français, qui franchit (encore) un nouveau palier.

Dossier Sport & jeux vidéo / TEASING !

de la lecture en attendant notre dossier complet sur le sport et les jeux vidéo